Toiture en ardoises

Ci-dessous vous trouverez un résumé de nos méthode de travail et d’installation, par des professionnels respectant les normes les plus strictes. Vous découvrirez chaque principale étape de la confection à l’installation d’une toiture de qualité.

Corniche

corniches

  • Les cartouches seront fixées à la sablière et aux chevrons avec des vices de 120 à 200 avec une viseur.
  • Mise en place des bandeaux ou planches de rives de corniches.
  • Installation des moulures.
  • Le fond de la corniche sera fait de voligeage en pente, en fonction de la place de l’amorce.
  • Les planchettes en bois ou en PVC du bas des corniches sont placées avec les petites pointes.
  • L’amorce est forée de façon linéaire et stable avec le materiel approprié.
  • La prise des côtes est faite par le couvreur en vue de confectionner les chéneaux.
  • La confection des chéneaux en zinc de 0.8 minimum peut être faite sur place ou par commande chez APOK ou DAVID.
  • Les talons muraux sont faits sur place par le couvreur.
  • L’amorce peut être achetée ou confectionnée sur place par le couvreur.
  • La brasure est faite sur place par le couvreur à l’aide d’un fer à braser, d’une targette et du ZINC7.
  • Les tuyaux de descente sont livrés par APOK et sont placés par emboitement dans des crochets préfixés par le couvreur afind de recevoir les tuyaux de descente. les tuyaux seront en suite reliés à la chambre de visite.

Toiture en ardoises

  • En général, les ardoises naturelles utilisées en Belgique viennent de l’Espagne et de la marque CUPA. mais il existe autre marque comme SAMACA ect.
  • Dès que les chevrons sont en place, c’est en ce moment précis que commence le travail de couverture. le couvreur commence par :
  • le calcul de Recouvrement minimum en fonction de la pente et de la région
  • le choix de la pose aux clous ou aux crochets. la valeur des crochets est fonction du Recouvrement minimum

Après le calcul de recouvrement, le couvreur passe à la pose de:
slate

  • L’Isolation de 8 ou 10cm d’épaisseur de marque
  • Sous-toiture: la marque DELTA est la plus utilisée en Belgique
  • Le contre lattage: pour la pose en ardoises le contre lattage sera de minimum 2 cm pour permettre la ventilation et l’aération parfaite de la toiture.
  • Le calcul de pureaux: le couvreur se réfère au Recouvrement pour calculer le pureau et fait une pige pureau qui servira au traçage du lattage.
  • Le lattage: le couvreur trace les lignes du lattage au cordex. après cela le couvreur fixe les lattes en suivant les traits de cordex avec une cloueuse ou aux clous avec un marteau de charpentier.
  • Calculs des liaisons: le couvreur calcule les liaisons en utilisant les ardoises et les crochets d’ardoises. puis il fait une pige de liaison
  • Le couvreur trace le trait carré et commence en fonction du trait carré, à tracer les liaisons.
  • Pose les ardoises: une fois le traçage des liaisons fini, le couvreur pose les ardoises soit aux clous, soit aux crochets. chaque choix de pose est fonction de la capillarité déjà étudiée par le couvreur
  • Une pose des crochets de services est à prévoir.

Note: En général, les ardoises artificielles les plus utilisées en toiture en Belgique sont celles de la marque ETERNIT et de temps en temps de la marque SVK. La pose des ardoises artificielles suit les mêmes étapes que les ardoises naturelles.

Pour la finition de la toiture en ardoise

  • Sous faitière: elle est placée sur les dernières ardoises du faîtage.
  • Le plomb ou son substitut: il sert à faire l’étanchéité des pénétrations et des contours de cheminées.
  • Le contre solin en zinc encastré dans le mur avec clous et les joints rempli de fix all.
  • La pose des planches de rives au cas ou on a les rives ou un bardage en ardoises.
  • La pose des faîtières sera la dernière tache.

Toiture en tuiles

tuiles

  • En général, les tuiles utilisées en Belgique sont des POTTELBERG 44 avec simple emboîtement ou le 993 avec double emboîtement latéral de la marque KORAMIC. D’autres marques comme BISCH, NARVIK, MIGEON, ALEONARD ( uniquement des tuiles plates), JANSSEN-DINGS sont aussi affiliées à KORAMIC.
  • Dès que les chevrons sont en place, le couvreur commence le travail de couverture. le couvreur commence par :
  • l’Isolation de 8 ou 10cm d’épaisseur de marque
  • sous-toiture: la marque DELTA est la plus utilisée en Belgique
  • le contre lattage: pour la pose en ardoises le contre lattage sera de minimum 2 cm pour permettre la ventilation et l’aération parfaite de la toiture.
  • le calcul de la distance X
  • ensuite le calcul du Pureau moyen et fait une pige pureau qui servira au traçage du lattage.
  • le lattage: le couvreur trace les lignes du lattage au cordex. après cela le couvreur fixe les lattes en suivant les traits de cordex avec une cloueuse ou aux clous avec un marteau de charpentier.
  • calculs des liaisons: le couvreur calcule les liaisons en utilisant quatre tuiles. puis il fait une pige de liaison
  • le couvreur trace le trait carré et commence en fonction du trait carré, à tracer les liaisons.
  • pose des tuiles: une fois le traçage des liaisons fini, le couvreur pose les tuiles.
  • une pose des crochets de services est à prévoir avec l’accord du client.

Pour la finition de la toiture en tuiles

  • Fixation des support de lattes faîtières ajustable en acier galvanisé favorisant le déplacement d’air d’un coté à l’autre du toit.
  • Sous faitière: elle est placée sur les dernières tuiles du faîtage
  • Le plomb ou son substitut ( koraflex) : il sert à faire l’étanchéité des pénétrations et des contours de cheminées.
  • Le contre solin en zinc encastré dans le mur avec clous et les joints rempli de fix all
  • La pose des planches de rives au cas ou on a les rives.
  • La pose des faîtières sera la dernière tache.

Gouttière

gouttiere

  • Les bandeaux pour la fixation des crochets de gouttière.
  • Les talons muraux sont faits sur place par le couvreur ou commandés avec la gouttière.
  • La gouttière est commandée chez les fournisseurs comme APOK, LUYPAERT etc. elle peut être en carré ou en mouluré.
  • L’amorce peut être acheté ou confectionné sur place par le couvreur
  • La brasure est faite sur place par le couvreur à l’aide d’un fer à braser, d’une targette et du ZINC7.
  • Les tuyaux de descente sont achetés chez APOK et sont placés par emboitement dans des crochets préfixés par le couvreur à l’endroit pour recevoir les tuyaux de descente. les tuyaux seront reliés à la chambre de visite.

 

Note: La pose des gîte, poutrelles, Sablières et chevrons relève du domaine du maçon, du charpentier et ou du charpentier-couvreur.